Uber Eats : comment faire une réclamation ?

Uber eats portable

Les services de livraison à domicile de plats cuisinés, comme Uber Eats, sont devenus très populaires, notamment grâce aux différents confinements. Le service fonctionne généralement très bien, mais les erreurs et les dysfonctionnements ne sont jamais totalement inévitables. Il est donc important de savoir quand, comment et pourquoi faire une réclamation pour obtenir un remboursement de la part d’Uber Eats.

Quand faire une réclamation sur Uber Eats ?

D’une manière générale, il est recommandé de faire une réclamation sur Uber Eats dès lors que vous n’êtes pas satisfait par le service. Bien sûr, il est inutile de s’acharner sur le livreur et il vaut mieux se tourner vers la plateforme directement. Surtout, il faut aussi prendre la mesure du fonctionnement d’une telle plateforme et des inévitables difficultés qu’elle rencontre forcément de temps en temps.

Cela étant dit, informer Uber Eats de certains manquements et des défauts de ses services permet également à la plateforme de s’améliorer. Il ne faut donc pas hésiter à faire une réclamation à travers le site ou l’application. Même si vous pouvez exprimer toutes sortes de réclamations, les plus courantes concernent les problèmes suivants :

  • Un élément manque à votre commande (plat, boisson, couverts, sauces, etc.)
  • La commande est arrivée très en retard
  • La commande n’est jamais arrivée
  • La commande est arrivée très abîmée
  • La qualité de la commande n’était pas à la hauteur (aliments avariés ou de mauvaise qualité)
  • Tous les comportements déplacés du livreur

Comment contacter Uber Eats ?

Sur le site comme sur l’application, une rubrique est dédiée aux réclamations. Il vous suffit d’appuyer sur « contacter » pour être mis en relation avec le service client via un chat. Vous pouvez également appeler le 118 500, un numéro non surtaxé, mais souvent débordé et difficile d’accès. Ces deux services sont théoriquement disponibles 24 h/24 et 7 j/7.

Si vous souhaitez contacter Uber Eats pour vous plaindre plus précisément d’une commande en particulier, vous avez tout intérêt à vous rendre d’abord sur la page de cette commande dans votre historique des commandes. Vous trouverez alors dans les options l’opportunité de faire une réclamation. L’intérêt, c’est que vous n’aurez pas à passer par le chat. Plusieurs options sont proposées et il vous suffit de sélectionner celle qui correspond à votre mécontentement.

Par exemple, s’il manque quelque chose à votre commande. Sélectionner l’option correspondante et Uber Eats vous demandera ce qui manquait précisément. Sélectionnez le produit en question et envoyez la réclamation. Après quelques heures nécessaires pour étudier la demande, Uber Eats vous confirmera le remboursement sans que  à faire.

Comment se faire rembourser Uber Eats ?

La plateforme Uber Eats concède assez facilement des remboursements quand ils sont légitimes. Si un plat manque ou qu’il ne correspond à votre commande, le remboursement est quasiment automatique. Parfois, la plateforme vous demandera d’envoyer une photo, surtout si vous vous plaignez au sujet de la qualité du plat reçu. Pensez donc à faire votre réclamation dès que vous constatez le problème.

Quand un problème intervient avec la livraison en elle-même, le remboursement n’est pas toujours automatique. Si la commande est en retard, Uber Eats vous proposera parfois un avoir, mais c’est devenu de plus en plus rare. Si elle arrive en mauvais état aussi. Bien sûr, si elle n’arrive pas du tout, alors vous serez automatiquement remboursé.

Quelles sont les raisons valables pour demander un remboursement sur Uber Eats ?

Les conditions générales de vente d’Uber Eats ne sont pas parfaitement claires sur les raisons permettant de demander un remboursement, en dehors bien sûr des cas où votre commande serait incomplète ou jamais livrée. Néanmoins, en tant que consommateur, vous avez tout à fait le droit de demander à être remboursé, notamment des coûts de la livraison si celle-ci se passe mal. Sachez néanmoins qu’Uber Eats sera toujours plus enclin à vous proposer un avoir, car cela vous pousse à revenir consommer, plutôt qu’un remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *